TrapTown

Wim Vandekeybus / Ultima Vez

La qualité urgente du mythe réside dans sa faculté de créer de la lucidité dans les mécanismes d’un conflit classique. Non pas par ce que montre le mythe, mais précisément par ce qu’il ne montre pas. Sans le bruit de fond quotidien des nouvelles et des opinions, le mythe offre une compréhension de la quintessence de l’humanité. Ce sont nos âmes archaïques qui ne parviennent pas à être modernes et qui chambardent toujours nos existences à ce jour. 

La fascination de Wim Vandekeybus pour l’universalité des mythes antiques a commencé par les personnages d’Orphée et d’Eurydice dans Blush (2002). Sa nouvelle création, TrapTown, nous emmène dans un univers parallèle, dépourvu de temps et d’espace défini. Les conflits primaires dominent, la nécessité et l’(im-)possibilité de l’émancipation fulminent. Pour cette mythologie de la danse, Vandekeybus travaille avec l’écrivain Pieter De Buysser et une légion de performeurs d’Ultima Vez. Le spectacle est rehaussé par la bande-son filmique de Trixie Whitley et de Phoenician Drive qui transporte le public à travers des oracles, la mélancolie, la purification et l’euphorie.

Prix
€ 25 (cat.1) / € 22 (cat.2)
reduction
€ 22 (cat.1) / € 18 (cat.2) / € 13 (-26)
Premiere
20.10.2018
Catégorie
Danse
Information

30.10.2018 - DISCUSSION 

EN
NL, FR