22 mars / Rise Up

La poésie peut évoquer l’indicible. Que signifie se sentir chez soi quelque part ou ne se sentir nulle part chez soi ? Quel a été l’impact des attentats terroristes sur une vie, sur une ville ? Au cours des semaines passées, la poétesse slam londonienne Sukina Douglas (Poetic Pilgrimage, Malcolm X) a arpenté les rues de Bruxelles pour rencontrer des personnes de tous horizons et engager avec elles le dialogue à propos de ces questions.

Ce week-end, Sukina Douglas animera un atelier de poésie plurilingue pour quinze participants sélectionnés. Des personnes qui partagent la même ville, mais ne se rencontrent quasi pas. De femmes musulmanes engagées vivant à Molenbeek à des lobbyistes internationaux familiers du quartier européen. De jeunes loups à des érudits aux cheveux gris. Après le knock-down et le lock down d’il y a un an, Rise Up réveille la résilience des Bruxellois. De la dramaturgie urbaine à la faveur de poésie.

À la date symbolique du 22 mars, vous pourrez découvrir les textes produits lors de l’atelier au KVS. Attention : les places pour ce mémorial poétique sont limitées ! Il est impératif de réserver sur le site internet.

Brussels, Sukina Douglas, Rise up, slam poetry